SHLP
Collections et musées
Rubrique rédactionnelle SHLP
Manifestations culturelles
Annonces diverses
Stypendium
Catalogues électroniques
Horaires d'ouverture / godziny otwarcia
Contacts
Liens
  Collections artistiques  
  Visite virtuelle des musées / Wirtualna wizyta w muzeach  
  Les Musées  
  Manuscrits  
  Livres  
  Caractéristiques de la collection de livres de la Bibliothèque Polonaise de Paris  
  Page1  
  Page 2  
  Page 3  
  Page 4  
  Page 5  
  Tekst w wersji polskiej  
 HOME > Collections et musées > Livres > Caractéristiques de la collection de livres de la Bibliothèque Polonaise de Paris
 Page 5
 
L’inventaire des collections cartographiques, qui concerne une section spécifique au sein de la Bibliothèque, a été établi par Jadwiga Jedrzejowska dans les années 1926-29; elle a inventorié un catalogue précis des cartes et des atlas. En 1931, pendant le Congrès International des Géographes à Paris, Czeslaw Chowaniec a présenté les collections de la cartographie polonaise des XVIe-XIXe siècles. C’est surtout grâce aux dons de plusieurs institutions (Institut Géographique Militaire, Institut Cartographique E. Romer, Institut Géologique National et Académie Nationale des Sciences et des Lettres) que la collection a pu plus que doubler de volume jusqu’en 1939. Cette collection a subi des pertes énormes pendant la guerre, et même le catalogue a été partiellement détruit. Après le conflit, on réactiva la procédure de cataloguage des collections cartographiques en utilisant un ordre thématique et alphabétique des auteurs, tout en maintenant une répartition chronologique.
         On a également mis l’accent depuis fort longtemps sur la mise en ordre des collections de la presse polonaise des XVIIIe, XIXe et XXe siècles, particulièrement des journaux édités en Pologne et à l’étranger par les émigrés, parfois difficilement accessibles ailleurs (par ex. les annales de”Czas” et “Ilustrowany Kurier Codzienny” de Cracovie, “Kurier Poznanski” de Poznan, “Kurier Warszawski” de Varsovie et “Slowo Polskie” de Lwow). Il est intéressant d’ajouter un mot au sujet de l’existence de l’une des archives les plus importantes en Europe occidentale, celle de la presse liée à Solidarnosc.
         On estime à deux-trois mille unités par an le nombre de personnes qui fréquentent la Bibliothèque Polonaise de Paris. Il s’agit pour la plupart de Polonais en provenance de leur pays ou de divers pays de l’émigration, France en tête, mais aussi d’étrangers, de professeurs d’universités étrangères (spécialistes de l’histoire de l’Europe centrale et orientale ou slavisants), d’étudiants universitaires et scolaires, de journalistes, de personnes à la recherche de leurs racines familiales, de boursiers primés par la Société Historique et Littéraire Polonaise (bourse Stanislaw Lam pour les historiens de la littérature et bourse Jan et Suzanne Brzekowski pour les historiens tout court). Avec la réouverture de la Bibliothèque au cours de 2004, l’accent va sans doute être mis sur un public de chercheurs, d’autant plus que les contacts ne sont plus freinés par les difficultés qui ont existé jusqu’en 1989. De plus, l’entrée de la Pologne dans l’Union européenne va certainement rapprocher les Français de ce pays.
         Nous sommes heureux qu’à l’occasion de cette exposition, certaines oeuvres iconographiques vont être restaurées dans les ateliers de conservation du Château Royal de Varsovie, tandis que les manuscrits et les livres le seront à la Bibliothèque Nationale de Varsovie (il s’agit, par exemple, de certains ouvrages anciens des XVe au XVIIIe siècles : du pape Grégoire (“Expositio beati Gregorii pape super Ezechielem in omelias”, Basilae, 1496), de Jan Dlugosz (“Vita beatissimi Stanislai Cracoviensis episcopi”, Cracoviae, 1511), de Stanislaw Hozjusz (“Confessio Fidei Catholicae Christiana, autoritate Synodi provincialis quae habita est Petrocoviae, anno MDLI”, Dilingae, 1557, et “De expresso Dei verbo, libellus his temporibus accomondatissimus”, Antverpiae, 1561), de Szymon Szymonowicz (“Castus Ioseph”, Cracoviae, 1587), de Marcin z Urzedowa (“Herbarz Polski, to iest o przyrodzeniu ziol y drzew rozmaitych, y innych rzeczy do lekarstw nalezacych”, Krakow, 1595), de Stanislaw z Kozuchowa (“Constytucye, Statuta y Przywileie Koronne y W. X. Lit. na Walnych Seymach od roku panskiego 1550 az do roku 1726 uchwalone”, w  Mokrzku, 1732), et d’autres auteurs connus).
         Par ce biais, la mission importante initialement tracée par les fondateurs de la Bibliothèque est réalisée par les équipes successives.  Comme l’a écrit le Primat Jozef Glemp dans le livre d’or en 1981 :
 
“Que la Bibliothèque Polonaise, reflet de l’évolution de l’esprit      national, serve activement la génération actuelle des Polonais aussi bien que les générations futures, dont la source et les racines naissent toujours en Pologne sur les bords de la Vistule”.
 
 
W. Zahorski

 
L’article a été préparé sur la base des documents suivants :
- L’Oeuvre internationale de secours à la Bibliothèque Polonaise de Paris dévastée par les Allemands en 1940, Fascicule 1, Paris, 1945.
- Franciszek PULASKI, Biblioteka Polska w Paryzu, 1948.
- Ksiegozbior Biblioteki Polskiej w Paryzu, document dactylographié, juillet 1999.
 

 
 
       Copyright © Bibliothèque Polonaise de Paris. Tous droits réservés.