SHLP
Collections et musées
Rubrique rédactionnelle SHLP
Manifestations culturelles
Annonces diverses
Stypendium
Catalogues électroniques
Horaires d'ouverture / godziny otwarcia
Contacts
Liens
  Collections artistiques  
  Visite virtuelle des musées / Wirtualna wizyta w muzeach  
  Les Musées  
  Manuscrits  
  Livres  
  Caractéristiques de la collection de livres de la Bibliothèque Polonaise de Paris  
  Page1  
  Page 2  
  Page 3  
  Page 4  
  Page 5  
  Tekst w wersji polskiej  
 HOME > Collections et musées > Livres > Caractéristiques de la collection de livres de la Bibliothèque Polonaise de Paris
 Page 2
 
Aux yeux de Karol Sienkiewicz, collectionneur infatigable de livres anciens et d’ouvrages, et premier directeur de la Bibliothèque Polonaise sur l’Ile Saint-Louis (ses collections constituent d’une certaine façon la base de la collection de livres de cette institution), la bibliothèque est un véritable “arsenal de guerre pour l’indépendance”. C’est la raison pour laquelle Wladyslaw Mickiewicz léguera à la Bibliothèque un grand nombre de livres, manuscrits, tableaux et gravures liés à la personne et à l’oeuvre de son père Adam. Ces collections vont constituer le coeur du Musée Adam Mickiewicz créé par lui en 1903.
         Si en 1848 on estimait le nombre de livres et de revues à 25.000 volumes, en 1893 la collection comptait 42.000 volumes, et en 1912 on pensait qu’ils dépassaient déjà le nombre de 80.000 (selon Strzembosz). Néanmoins, aucune liste ni inventaire n’existaient. Dans les années 20 du XXe siècle, on prit la décision de mesurer avec un mètre toutes les étagères occupées par des livres. En prenant pour base 30 unités au mètre, on arriva à la conclusion que la Bibliothèque possédait environ 65.000 volumes.
         Il ne s’agit pas ici de décrire l’histoire de la Bibliothèque Polonaise (ce thème est abordé par C. Pierre Zaleski), ni celle des collections artistiques (voir l’article de Anna Czarnocka), ou des archives (Ewa Rutkowska analyse cette collection). Il faut toutefois mentionner l’exemple significatif de l’attachement qu’avaient les employés à cette institution, ce qui les a conduit à préserver ce patrimoine et, s’il le fallait, à lutter pour sa sauvegarde.
         Au début de la Deuxième guerre mondiale, comptant sur la probabilité d’une occupation de la France par les Allemands, la direction de la Bibliothèque réussit à cacher une partie des collections de livres dans le sud de la France. Malheureusement, après l’entrée des armées allemandes à Paris en juin 1940, la Bibliothèque Polonaise fut fermée et les collections restantes emmenées en Allemagne.
         Il faut rendre hommage aux Français et aux Polonais qui réussirent à sauver une certaine partie des collections de la Bibliothèque (130.000 livres ont été transportés par les occupants qui ont investi la Bibliothèque Polonaise quatre jours après leur entrée à Paris). Pour l’histoire, lisons la description de ces jours tragiques faite par un témoin oculaire, l’infatigable directeur Franciszek Pulaski :
 
“Grâce au résultat de nos efforts d’évacuation, effectués en toute hâte sous le péril constant de l’entrée des troupes allemandes à Paris, il nous a été possible d’expédier les transports suivants :
1. Le 16 mai 1940, sur quittance du ministre Jerzy Zdziechowski et      de Ludwik Grodzicki, on a prêté au Bureau gouvernemental des Buts de Guerre 64 oeuvres dans 146 volumes et 530 cartes, en provenance de l’atelier statistique.
2. Le 18 mai 1940 le directeur de la B.P. a transporté à La Flèche (département de la Sarthe) dans la propriété de Henri de Montfort, secrétaire à l’Institut de France, le corpus principal des collections manuscrites de

 
 
       Copyright © Bibliothèque Polonaise de Paris. Tous droits réservés.