SHLP
Collections et musées
Rubrique rédactionnelle SHLP
Manifestations culturelles
Annonces diverses
Stypendia
Catalogues électroniques
Horaires d'ouverture / godziny otwarcia
Contacts
Livre d'or
Galerie photos
Liens
  Fonctionnement  
  Historique  
  Un peu d'histoire ...  
  La création de la Bibliothèque Polonaise...  
  Première periode  
  Deuxième periode : de 1893 à 1946  
  Troisième periode : de 1946 à 1989  
  Quatrième periode : de 1989 à 2004  
  Les travaux de modernisation et de restauration de la BPP  
  Quel avenir pour la BPP ?  
  Post scriptum  
  Polska wersja tekstu  
  Communiqués et annonces  
 HOME > SHLP > Historique
 Première periode
 
La décision de créer la Bibliothèque Polonaise fut signée par un comité le 24 novembre 1838.

Cette bibliothèque fut ouverte au public le 24 mars 1839 dans un local situé au 10, rue Duphot. Elle possédait alors 2194 volumes, 147 cartes et un certain nombre d’objets d’art.
Le Conseil, qui incluait les représentants de la Société Littéraire et de ses sections historique et statistique ainsi que la Société d’aide à la science, avait élu comme président Adam Czartoryski, et nommé comme premier directeur de la bibliothèque Karol Sienkiewicz.
La Bibliothèque fut déménagée dans d’autres appartements mais très vite ces locaux s’avérèrent insuffisants ; une quête fut organisée pour acquérir un immeuble en mesure d’accueillir dignement la Bibliothèque.

Cet effort financier important et collectif fut assumé par de nombreux Polonais émigrés qui  contribuèrent selon leurs moyens, les principaux contributeurs étant des personnalités fortunées comme le général Ladislas Zamoyski et le poète Zygmunt Krasinski. D’autres, comme Adam Mickiewicz et les insurgés de 1830, contribuèrent de façon plus modeste.
Le résultat de cette quête fut l’achat d’un immeuble. Il s’agissait d’un hôtel particulier, élevé et construit en 1655, qui devint ensuite le domicile d’Antoine Moreau, secrétaire du roi Louis XIV.
Cet immeuble sis 6, quai d’Orléans, est situé dans un cadre magnifique, au centre même de Paris, près de la cathédrale Notre-Dame, et sur les quais de la Seine.
L’ouverture de la Bibliothèque Polonaise de Paris au 6, quai d’Orléans eut lieu en 1853. L’année suivante, depuis la constitution de la SHLP en 1854, le sort de la BPP et celui de la SHLP furent intimement liés jusqu’en 1893, la SHLP assurant le fonctionnement de la Bibliothèque et devenant d’ailleurs son propriétaire, et la BPP constituant certainement le projet le plus important de la SHLP.

De façon générale, l’importance de la BPP au 19e siècle est bien illustrée par un passage du discours de François Pulaski, délégué de l’Académie Polonaise des Sciences et des Lettres (APSL) et directeur de la BPP (1926-1956), discours prononcé le 20 janvier 1945:

...Pendant tout le 19e siècle, et dans les premières années du 20e, la Bibliothèque fut la seule institution intellectuelle polonaise vivant une vie nationale libre, conçue dans un esprit d’union, selon les termes du discours d’ouverture prononcé par le prince Adam Czartoryski. Lien d’union du pays divisé par le démembrement qu’elle réunissait en un tout, non symbolique mais véritable, réalité même du trésor spirituel commun à toute la région ; lien d’union des partis que reflétaient les associations et les groupements des immigrés ; lien d’union d’hommes qui tous portaient dans leur corps meurtri un grand souci, un devoir collectif, une passion sainte : l’indépendance de la patrie.

L’idée de cette patrie, vraie terre promise, où « il est doux de peiner », où à chaque moment « l’humanité est en cause », comme disait Cyprian Norwid, l’idée d’un avenir où la vérité se ferait chère, où la science et l’amour feraient œuvre commune, pour la libération des peuples, et où la Pologne retrouverait sa place sous le soleil, telle fut l’idée qui enfanta la noble institution à laquelle on donna un nom modeste, la Bibliothèque Polonaise de Paris.
L’importance de la Bibliothèque Polonaise de Paris au 19e siècle peut aussi être soulignée par le nombre de personnes prestigieuses et éminentes qui ont été associées à son activité. Nous ne pouvons pas les citer tous, mais rappelons que les trois grands poètes polonais, « prophètes » du 19e siècle, Mickiewicz, Slowacki et Krasinski, ont tous été associés à la BPP, le premier en étant l’un des principaux organisateurs ; le second en y lisant ses oeuvres et en exposant ses théories ; et le troisième en contribuant largement au financement de la maison qui abritait cette bibliothèque.

La première période où la SHLP prenait soin de la BPP s’achèvera en 1893 avec son transfert à l’Académie des sciences et des lettres de Cracovie (ASL) devenue après 1918 l’Académie polonaise des sciences et des lettres (APSL).

En effet, vers la fin du 19e siècle, la SHLP connaît un très fort ralentissement de son activité, et une diminution de ses membres actifs. Estimant ne plus être en mesure de garantir l’avenir de la BPP, elle décide - à l’initiative de son président, Wladyslaw Czartoryski, et du secrétaire général, Lubomir Gadon - de céder la propriété de la BPP et la lourde tâche de la maintenir en vie à l’APSL de Cracovie, située alors dans la partie de la Pologne occupée par l’empire austro-hongrois, partie qui bénéficiait depuis un certain temps d’une autonomie relativement importante. L’APSL était donc l’institution la mieux placée pour assurer la continuité du fonctionnement de la BPP. Il est certain que la décision de transmettre la propriété et la responsabilité de la BPP à une institution qui, malgré tout, n’était pas située dans une Pologne libre, dut être extrêmement difficile pour les membres survivants de la SHLP. Le vote de 1890 fut acquis par 20 voix pour et 3 voix contre.

Certains s’interrogent sur les motivations de M. Gadon qui invoquait, pour justifier la cession,  le nombre décroissant des membres de la SHLP et surtout une activité de moins en moins importante de ses membres ; mais le nombre total de personnes votant pour cette cession semble donner raison à M. Gadon, et d’ailleurs c’est la thèse reprise par Wladyslaw Mickiewicz et d’autres historiens réputés.

La cession eut lieu en 1893, avec l’aval du Président de la République Française et de l’Empereur Austro-Hongrois, et c’est là que commence la deuxième époque de la Bibliothèque Polonaise de Paris.


 
 
       Copyright © Bibliothèque Polonaise de Paris. Tous droits réservés.