SHLP
Collections et musées
Rubrique rédactionnelle SHLP
Manifestations culturelles
Annonces diverses
Stypendium
Catalogues électroniques
Horaires d'ouverture / godziny otwarcia
Contacts
Liens
  Actualités  
  Archives 2022  
  Archives 2021  
  Archives 2020  
  Archives 2019  
  Archives 2018  
  Archives 2017  
  Archives 2016  
  Archives 2015  
  Archives 2014  
  Archives 2013  
  Archives 2012  
  Archives 2011  
  2010 - L'Année Chopin  
  Archives 2010  
  Archives 2009  
  Archives 2008  
  Archives 2007  
  Archives 2006  
  Archives 2005  
  Biographies des Artistes  
  Magdalena Blum  
  Monique Colonna  
  Elisabeth Chojnacka  
  Jean Dubé  
  Justyna Galant  
  Panayiotis Gogos  
  Barbara Halska  
  Beata Halska-Le Monnier  
  Alexandre Konicki  
  Martial Solal  
  Jolanta Stopka  
  Filip Wojciechowski  
 HOME > Manifestations culturelles > Biographies des Artistes
 Martial Solal

Martial Solal

 

Pianiste de jazz, compositeur, arrangeur et chef d'orchestre français, né à Alger le 23 août 1927. Durant la Seconde Guerre mondiale, pendant son service militaire au Maroc, il commence par jouer dans les mess des soldats américains. Devenu professionnel en 1945, il s'installe à Paris en 1950. Il joue avec de nombreux musiciens de jazz d'alors : Aimé Barelli, Chiboust, Benny Bennett, et participe à de nombreux enregistrements.

Il crée un quartet, avec Roger Guérin à la trompette, Paul Rovère à la contrebasse et Daniel Humair à la batterie. Il compose pour la télévision et le cinéma : À bout de souffle, Léon Morin prêtre, Échappement libre… On le croit seul compositeur de " Twist à Saint-Tropez ".

En 1957, au Club Saint-Germain, avec Roger Guérin, il compose une œuvre maîtresse, Suite en ré bémol pour quartette, puis viendra en 1960, Suite pour une Frise, autre chef-d'œuvre. 1960 est l'année de la création de son trio avec Guy Pedersen à la contrebasse et Daniel Humair à la batterie.

La parution de son premier enregistrement en 1953 est le départ d’une carrière remarquable pour Martial Solal. Il joue régulièrement en solo, ainsi qu'en duo, avec diverses personnalités : Toots Thielemans, Lee Konitz, Jimmy Raney, Michel Portal, Didier Lockwood... Il a également joué avec, entre autres, Dizzy Gillespie, Chet Baker, Stan Getz, Stéphane Grappelli, Phil Woods, Carmen McRae, etc. À partir de 1995, Martial Solal renoue avec les rythmiques américaines. En 1997, il crée son trio actuel avec les jumeaux François (contrebasse) et Louis (batterie) Moutin.

Sa maîtrise hors pair de l'instrument accompagne un talent d'improvisateur inépuisable. Son talent l'a fait reconnaître bien au-delà de l'Europe. Duke Ellington lui-même a dit de Solal qu’il possédait « en abondance les éléments essentiels à un musicien : sensibilité, fraîcheur, créativité et une technique extraordinaire ».

En 1999, Martial Solal a reçu à Copenhague le Jazzpar Prize qui parachève l’édifice impressionnant de distinctions qu’il a reçues : Prix des festivals de Montreux, La Haye, Milan, Prix de l'Académie Charles Cros, Prix du Président de la République, Victoire de la Musique, Prix Stan Kenton, Prix Django Reinhardt, Prix Boris Vian, 2 Djangos d’Or, Prix de la SACEM et en 1993 le Grand Prix National de la Musique...

Il a composé pour Elisabeth Chojnacka, Marcel Azzola, les Percussions de Strasbourg, Pierre Charial, Ensemble Concert Arban... et a enregistré plus de 50 disques.

Un très prestigieux concours international de piano jazz organisé tous les quatre ans porte son nom.


 
 
      Copyright © Bibliothèque Polonaise de Paris. Tous droits réservés.